COMMENT ETABLIR UN BUDGET PERSONNEL?

23 mai 2018 Vie Pratique

Budget (3)


Elaborer un budget personnel est l’un des moyens les plus efficaces et les plus simples pour gérer votre argent. Car, notamment, vous saurez ENFIN combien vous dépensez exactement tous les mois.

En outre, grâce à lui, vous saurez :

– Gérer vos dépenses

– Adapter votre mode de vie à votre situation financière

– Comment faire des économies (pour concrétiser un rêve ou pour se garantir un certain train de vie, …)

– Eviter, éliminer ou réduire ses dettes

– Faire face financièrement aux grands bouleversements de sa vie (études, naissance d’un enfant, perte d’un emploi, retraite, …)

– … Etc.

Par ailleurs, il n’est pas besoin d’avoir les compétences d’un expert-comptable, ni d’élaborer un budget super compliqué où nous allons perdre du temps et des neurones !

Quoique vous pouvez, toujours, améliorer votre système au fur et à mesure que vous évoluerez dans la vie.

Mais nous n’en sommes pas encore là et les techniques que je vous propose sont facilement accessibles dès lors que vous connaissez les règles de bases du calcul (comme l’addition et la soustraction) et … que vous n’êtes pas totalement illettrée. Ce qui n’est, certainement, pas votre cas mes lionnes!

En fait, les seules choses dont nous avons besoin, c’est d’avoir une vision globale de nos revenus et de nos dépenses. Cela nous permettra de déterminer, par la suite, les moyens qui nous permettront d’atteindre les objectifs financiers que nous voulons. Et ces objectifs financiers peuvent être l’épargne d’une certaine somme d’argent, la diminution significative de ses dépenses, de ses dettes, …


I) QU’EST-CE QU’UN BUDGET PERSONNEL

Budget

Un budget personnel permet de garder une trace écrite de ses dépenses et de ses revenus. Il permet une vision nette et précise de sa situation financière. Il permet, donc, d’organiser ses finances personnelles. Par ailleurs, c’est un excellent outil pour atteindre ses objectifs financiers. Mais à condition de savoir bien le gérer et d’adopter les meilleures stratégies pour faire fructifier son capital. Néanmoins, il ne doit pas être trop restrictif.


II) COMMENT FAIRE SA COMPTABILITE PERSONNELLE


A- DETERMINEZ VOS REVENUS

Budget (2)

Listez toutes vos rentrées d’argent. En d’autres termes, regroupez tous vos revenus quels qu’ils soient. Pour illustrer ceci, vous avez :

– Les salaires

– Les rentes

– Les intérêts de capitaux placés

– Les prestations sociales

– Les héritages

– Les dons

– Les dividendes

– Les loyers de biens immobiliers

– Tous profits

– …

Mettez-les dans la catégorie des « Actifs » ou « Recettes ». Un actif est une rentrée d’argent ou un bien qui peut générer de l’argent. Par exemple, si vous faites l’achat d’un appartement et que vous le louez à des personnes, c’est un actif. Mais si vous ne faites que l’habiter et que vous devez payer des taxes d’habitation, des frais d’entretien, … et qu’en plus, il vieillit, alors c’est un passif.

B- DETERMINEZ VOS DEPENSES

Shopping

Faites une liste de toutes vos sorties d’argent.

Mettez toutes ces dépenses dans la catégorie des « Passifs » ou « Charges ». Un passif est une sortie d’argent ou encore un bien qui coûte de l’argent et/ou qui perd de la valeur dans le temps.

Par exemple, si vous achetez une voiture pour vos loisirs et que vous devez payer l’assurance, l’essence, les frais d’entretien, … et qu’en plus, elle vieillit et bien c’est un passif. Par contre, si vous achetez une voiture et que vous en faites un taxi ou que vous la mettez en location, c’est un actif, car elle génère des revenus.

C- FAITES LE CALCUL ET DETERMINEZ LE « RESULTAT »

Finance

Faites la soustraction : Total des Revenus – Total des Dépenses. La somme que vous aurez, après ce calcul, est appelée « Résultat » et pourra servira d’épargne. Mais vous pouvez aussi utiliser une partie pour régler d’autre dépenses courantes.

C’est la façon la plus simple pour établir un budget personnel. Cependant, vous pouvez aller plus loin et définir votre budget de façon plus détaillée. A titre d’exemple, vous pouvez diviser vos revenus en « revenus fixes » et « revenus variables ». Vous pouvez, également, différencier vos dépenses fixes de vos dépenses variables. Les premières sont, par exemple, les dépenses de logement (loyer, électricité, gaz, eau, …), la nourriture, les impôts, les assurances, … Quant aux secondes, ce sont les dépenses en vêtements, en loisirs, en transport, …

En outre, vous pouvez faire des « budgets prévisionnels ». C’est l’inverse du « budget réel » qui montre les dépenses REELLEMENT effectuées à la fin d’une période donnée. Il se calcule, par exemple, à la fin du mois. Quant au budget prévisionnel, il se fait plutôt au début d’une période donnée. Il consiste à faire des prévisions sur vos futures dépenses, à faire des estimations sur votre future situation financière. En d’autres termes, c’est un tableau qui regroupe toutes les données (charges, recettes, facteurs de variations, …) permettant de voir plus clair dans votre budget pour l’année à venir (ou « Exercice »). Ainsi, vous pourriez chiffrer et matérialiser vos objectifs à atteindre à la fin de l’année ou dans l’avenir, et faire des ajustements pour les atteindre.


III) COMMENT GERER SON BUDGET

Argent (2)

Faire un budget, c’est bien, mais savoir le gérer est mieux.

1– Commencez par faire un budget très simple. Si c’est trop compliqué, vous vous découragerez. Après, vous pouvez toujours l’améliorer ou utiliser des outils plus complexes.

2- Vous devez vous occuper REGULIEREMENT de votre budget. Pour cela, pas besoin d’y passer des heures. Vous pouvez y consacrer quelques minutes tous les jours, ou une demi-heure par semaine ou même par mois. Néanmoins, il serait préférable de faire le suivi de vos comptes à la fin de chaque semaine. Pour la simple raison, que cela prendra moins de temps que si vous le faites en une seule fois par mois, par exemple. De plus, si vous avez fait des folies, vous pourrez, plus facilement ajuster vos dépenses sur une semaine que sur un mois. Pour que cela soit plus motivant, faites-en un moment agréable (musique, …) ou récompensez-vous après. L’essentiel est d’en faire une habitude et que cela rentre dans votre routine et votre façon de vivre.

3- Si vous ne savez pas par où commencer, faite un état de votre situation. Commencez par noter toutes vos rentrées et sorties d’argent pendant un certain temps (pendant 3 mois par exemple). A ce moment-là, ne pensez pas encore à épargner. C’est un peu comme un temps d’observation, afin de vous donner une idée de comment vous dépensez par exemple.

4- S’il est relativement facile de connaître l’ensemble de ses revenus, il peut être plus compliqué de suivre à la trace toutes ses dépenses. Alors, utilisez votre carte bleue le plus possible, car vos dépenses seront inscrites dans vos relevés bancaires. Sauf si c’est pour effectuer de petits achats. Dans ce cas, pour éviter d’augmenter vos frais d’opérations bancaires, payez alors en espèces. Mais veillez, toujours, à noter ces petites dépenses-là (sur un bout de papier, dans votre téléphone, …). Ou encore, gardez tous vos tickets de caisse.

5- Il est aussi très utile de noter la date, la nature et le montant de chaque dépense et même de chaque revenu dans votre budget. Ainsi, par exemple, si vos dépenses ont significativement augmenté d’une période à l’autre, vous saurez pourquoi. Identifier l’origine de cette hausse vous aidera à être plus sereine ou à ajuster votre stratégie.

6- Ensuite, établissez votre budget.

7- Donnez-vous des objectifs à atteindre pour une plus ou moins longue période (6 mois, 1 an, 10 ans). Comme faire un grand voyage dans 6 mois, acheter la maison de ses rêves dans 5 ans, …

8- Apprenez à épargner. Votre épargne peut être, soit une somme fixe que vous économiserez tous les mois, soit ce qu’il vous reste après avoir soustrait vos charges de vos revenus. Pour vous simplifier la vie et avoir toutes les chances d’épargner, automatiser vos virements d’épargne à chaque début du mois.

9- Veillez à épargner 10 à 15 % de vos revenus.

10- Calculez le « résultat » de votre budget chaque mois. Vous pourrez vous en servir pour faire votre bilan annuel.

11- Multipliez vos sources de revenus.

12- Limitez vos dépenses. Diminuer celles qui peuvent l’être, ou, carrément, supprimer les dépenses inutiles. Ne soyez pas impulsif et réfléchissez bien avant de dépenser.

13- N’ayez pas peur de consulter régulièrement votre compte en banque. Si vous gérez bien votre budget, vous enlèverez toute réticence à regarder votre compte et cela deviendra une bonne habitude.

14- Pour certaines dépenses fixes comme les loyers, les impôts, … pensez à faire des prélèvements ou des virements automatiques. Ainsi, vous ne serez pas tenté de dilapider l’argent pour votre loyer, par exemple. De cette manière, vous évitez aussi les oublis et vous payerez toujours vos factures à temps.

15- Si vous êtes un vrai panier percé, trouvez des astuces pour servir de “garde-fous”. Faites, par exemple, votre stock de nourriture pour éviter de dépenser l’argent en shopping. Au risque d’être condamnée à ne manger que des pâtes la fin du mois.

16- Evitez autant que possible les dettes. Si malheureusement, vous en avez déjà, serrez-vous la ceinture pour payer vos emprunts le plus vite possible. Rembourser, en premier, ceux qui ont un fort taux d’intérêt.

17- Evitez aussi d’acheter à crédit, de faire des prêts et préférer payer cash. D’ailleurs, évitez les crédits à la consommation, car ils sont une des causes majeures de graves problèmes d’endettement. Néanmoins, cela n’est pas une mauvaise idée si vous faites l’achat d’une maison à crédit et que vous la louez pour rembourser vos crédits.

18- Faites fructifier vos épargnes. Vous pouvez, soit investir, soit ouvrir un compte épargne. Vous pouvez placer votre argent, par exemple, sur un livret Orange, dans un Plan d’Epargne en Actions, … Mais évitez de thésauriser. Car l’argent ne doit pas dormir, mais circuler pour engranger plus de richesse.

19- Vous pouvez faire plusieurs épargnes. Par exemple, une épargne pour acheter une maison dans 3 ans, une autre pour vous payer un beau voyage à la fin de l’année, … Vous pouvez aussi avoir un fond pour les urgences ou les imprévus. Mais attention à ne pas en faire trop.

20- Votre budget ne doit pas être trop restrictif. Ne soyez pas trop économe au risque de tomber dans l’avarice.

21- Vos objectifs d’épargne doivent être atteignables et réalistes. Ne vous donnez pas de trop grands objectifs dès le départ au risque de vous frustrer et de vous décourager. Commencez petit et faites des ajustements après. Débuter, par exemple, par de petites épargnes. Vous pourrez, par la suite, les augmenter petit à petit. Par exemple, tous les 3 à 6 mois, augmenter de 15 % votre apport. Ainsi, vous ne verrez pas trop de différences dans votre vie, mais votre épargne aura gonflé.

22- N’oubliez pas de vous récompenser en vous faisant plaisir, de temps en temps, avec l’argent épargné ou lorsque vous recevez un surplus d’argent (primes, …). Ainsi, vous serez plus motivée et plus déterminée à recommencer ou à poursuivre la gestion de vos finances personnelles.

En résumé, un budget personnel est l’un des outils les plus simples et les plus efficaces pour gérer ses revenus et optimiser ses finances.

Néanmoins, vous devez persévérer dans votre action et adopter un mode de vie plus économe. Des techniques et des outils existent pour vous aider.


Dites-moi dans les commentaires si vous avez déjà fait un budget. Cela a-t-il changé votre vie ? Si oui, comment ?



Photo :

« Budget » (http://taxcredits.net/)

« Budget1 » de Jamin Gray

« TightenYourBelt » de Alfy

« Finance » (GotCredit.com)

« Budgeting » (https://www.flickr.com/photos/68751915@N05/)

« Shopping » de Hamza Butt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *